Plan du site
Intervenants Compétences > • Médecins
 

Médecins


La médecine physique et de réadaptation (MPR), la médecine générale, de nombreuses autres spécialités médicales, chirurgicales, diverses professions de santé et structures interviennent dans la démarche de rééducation, de réadaptation et de réinsertion sociale et professionnelle.

• La rééducation se prescrit comme un médicament mais pas seulement. Comme toute prescription, elle engage la responsabilité du médecin, qui doit en connaître les mécanismes d’action, les indications et contre-indications, les imbrications.

• Elle doit s’adapter à l’évolution du patient.

• Les cas les plus simples sont pris en charge en ville.

► Médecin spécialiste de médecine générale


  • Il est confronté dans sa pratique quotidienne à des situations qui conduisent à une démarche de rééducation-réadaptation qui ne requiert l’intervention que du kinésithérapeute ou de l’orthophoniste de ville.

  • Parmi les situations les plus fréquentes, citons :

• la lutte contre les conséquences de l’immobilité et surtout du décubitus chez les personnes âgées ;

• l’utilisation de traitements physiques dans la pathologie bronchique (épidémies de bronchiolite chez le petit enfant, bronchopathie obstructive chronique…) ;

• la prise en charge des problèmes simples et courants d’orthopédie, de traumatologie (en particulier sportive) et de rhumatologie, comme les conséquences de l’arthrose des membres, la pathologie rachidienne chronique, les pathologies péri-articulaires, les entorses de cheville ;

• le suivi de pathologies neurologiques, en particulier après accident vasculaire cérébral mais aussi maladies chroniques (Parkinson, sclérose en plaques…) ;

• le diagnostic et le traitement d’une incontinence urinaire de la femme ;

• le retard scolaire.

► Médecin spécialiste de médecine physique et de réadaptation [MPR]


  • Il coordonne les traitements de rééducation et de réadaptation après avoir réalisé différentes évaluations.
  • Il pratique divers actes thérapeutiques comme par exemple des injections de toxine botulique pour traiter la spasticité.

► Autres médecins spécialistes


  • De nombreuses spécialités médicales sont également amenées à prolonger leurs interventions de rééducation : chirurgiens orthopédistes, rhumatologues, neurologues, urologues, ORL, ophtalmologistes, pédiatres….

► Consultations médicales et traitements pluridisciplinaires


  • Les programmes plus complexes nécessitent l’intervention conjointe de plusieurs professions de rééducation et de réadaptation, l’orientation vers un médecin spécialiste de médecine physique et de réadaptation ou vers des structures spécialisées (service ou centre de rééducation et de réadaptation), pour permettre une prise en charge pluridisciplinaire.


>>> Voir

 
© 3 octobre 2008