Plan du site
Explorations instrumentales > ◊ Potentiels évoqués
 

Potentiels évoqués cérébraux

Corticaux, moteurs, sensitifs, cognitifs

Définition et principes


  • Les Potentiels Evoqués (PE)
    consistent à mesurer les réponses cérébrales à des stimulations sensorielles spécifiques, visuelles, auditives, sensitives :
     
    1. Potentiels évoqués visuels (PEV)
    2. Potentiels évoqués auditifs (PEA)
    3. Potentiels évoqués sensitifs (PES)
  • Le potentiel évoqué représente la réponse électrique du cerveau à une stimulation externe (visuelle, auditive ou sensitive).
  • L’objectif de cet examen est donc d’apprécier comment se fait la conduction de l’influx nerveux le long de certaines voies nerveuses depuis la périphérie jusqu’au cerveau.
  • On peut ainsi mettre en évidence des anomalies non détectables par l’examen clinique.
  • Ces anomalies ne sont toutefois pas spécifiques d’une cause précise et doivent être interprétées en fonction du contexte.

Les potentiels somesthésiques :

  • Ils explorent les voies de la sensibilité depuis la peau, le long du nerf périphérique, de la moelle épinière, du tronc cérébral et du cerveau.
  • Ils sont utilisés couramment lors des atteintes de la moelle épinière pour savoir si l’atteinte est complète ou incomplète.

Les potentiels évoqués auditifs :

  • Ils explorent les voies auditives depuis l’oreille interne jusqu’au cerveau en passant par le tronc cérébral.
  • Ils peuvent être utilisés à titre de pronostic dans les comas.

Les potentiels évoqués visuels :

  • Ils explorent les voies visuelles depuis la rétine jusqu’au cerveau en passant par le nerf optique, les bandelettes et les radiations optiques qui conduisent les messages visuels.
  • Ils sont indiqués dans certaines maladies du système nerveux comme la sclérose en plaques ou à la suite d’un traumatisme de l’orbite avec atteinte du nerf optique entraînant une perte de la vision.

Comment se déroule l’examen ?


  • Les Potentiels évoqués visuels (PEV)
Ils explorent les voies nerveuses de la vision de la rétine jusqu’au cerveau. Le patient est stimulé par flash ou par damier, étant en position assise dans une salle sombre. La durée de cet examen est d’environ 3/4 d’heure. Ils sont indiqués dans certaines maladies du système nerveux comme la sclérose en plaques ou à la suite d’un traumatisme de l’orbite avec atteinte du nerf optique entraînant une perte de la vision.

Les potentiels évoqués auditifs (PEA)
Ils explorent les voies auditives depuis l’oreille interne jusqu’au cerveau. Le patient perçoit des sonorités à l’aide d’un casque muni d’écouteurs, étant allongé, détendu, les yeux fermés. L’exploration est d’une durée d’environ une heure. Ils peuvent être utilisés à titre pronostic dans les comas.
  • Les potentiels sensitifs (ou somesthésiques) (PES)
Le patient est allongé ; une relaxation maximale est souhaitable afin d’éviter les parasites musculaires qui gênent l’interprétation.
 - des électrodes sont placées selon les repères anatomiques du trajet du nerf étudié.
 - une stimulation électrique est effectuée avec une intensité variable (selon le seuil sensitif) ; on obtient alors un battement des doigts ou des orteils. La durée de l’examen est d’environ 1 heure. Ils sont utilisés couramment lors des atteintes de moelle épinière ou dans les comas.
La contre-indication formelle pour cet examen est la présence d’un stimulateur cardiaque.

Faut-il prendre des précautions particulières ?

 - Il n’est pas nécessaire d’être à jeun.
 - Un délai de 48 heures est nécessaire après une éventuelle ponction lombaire.
 - Si port de lunettes ou lentilles, se munir de celles-ci.
 - Il est souhaitable d’apporter les éventuels résultats d’examens complémentaires (IRM, EMG, etc.).



Potentiel évoqués sensitifs : préparation et enregistrement

> Télécharger la fiche d’information
> Pour en savoir plus...

> Voir aussi fiche : EMG

 
© 8 octobre 2008