Plan du site
Centres de rééducation > Centre MPR enfants de Flavigny > • Modalités de prise en charge
 

Modalités de prise en charge


Différentes modalités de prise en charge sont adaptées aux motivations du séjour dans le centre. Plusieurs circonstances peuvent être rencontrées. 

Transfert d’un service hospitalier


Transfert d’un service hospitalier après la survenue d’une maladie ou d’un accident :
  • En cas d’hospitalisation de l’enfant dans un service du CHU de Nancy (hôpital d’enfants ou secteur neurochirurgie enfant à l’hôpital central par exemple), le médecin de médecine physique et réadaptation de l’IRR affecté aux services du CHU (dont le service de MPR de l’hôpital d’enfants avec lequel nous travaillons de manière privilégiée en filière) rencontre le patient et sa famille et décide de son éventuel transfert au centre de rééducation de Flavigny-sur-Moselle suivant son état de santé, l’importance des soins de rééducation nécessaires et son besoin de scolarité éventuellement adapté en rythme et pédagogie. Il pourra expliquer le fonctionnement du centre et délivrer le livret d’accueil du centre contenant toutes les informations pratiques nécessaires aux parents.
  • Une visite préalable du Centre peut être proposée, éventuellement couplée à une rencontre du directeur de l’école primaire ou du responsable du collège du site. Si besoin, un thérapeute (infirmière, kinésithérapeute) ou le médecin référent du centre qui prendra en charge l’enfant peut se déplacer dans le secteur hospitalier pour rencontrer l’enfant et favoriser la continuité des soins (pour assister à des pansements par exemple).
L’admission suite au transfert peut se faire :
- soit directement dans le secteur d’hébergement dit « éducatif » où il côtoiera les autres enfants et d’où il pourra se rendre en rééducation ou à l’école
- soit dans le secteur dit de « soins continus » où il sera pris en charge par une équipe d’infirmières et d’aides-soignantes : les repas et les soins y seront initialement dispensés en chambre et la surveillance continue au niveau médical. Dès que son état le lui permet, il pourra rejoindre les unités de vie du secteur « éducatif » dans le but de retrouver un quotidien le plus proche possible de son rythme de vie antérieur à l’accident ainsi que des retours en week-end.

Transfert après chirurgie réglée et programmée


  • Dans ce cas, l’enfant est en général suivi en consultation régulière de rééducation par un médecin de rééducation de l’IRR au centre de rééducation (ex : suivi et appareillage de scoliose) ou au service de MPR de l’hôpital d’enfants soit dans le cadre d’une consultation de MPR ou dans le cadre de consultations multidisciplinaires avec un médecin de CHU (ex : maladies neuromusculaires, spina bifida, consultations de neuro-orthopédie dans le cadre de paralysies cérébrales).
  • Lors de son suivi et de son évolution, il peut être décidé d’une intervention chirurgicale « réglée » dont la date sera décidée avec les parents ainsi que d’une rééducation post-opératoire intensive en centre de rééducation. Dans ce cadre, un séjour pré-opératoire de 1 à 2 semaines peut être proposé pour faire un point précis des capacités de l’enfant par l’équipe avant l’intervention, faciliter sa rééducation post-opératoire et permettre une prise de contact avec le secteur scolaire. La même équipe le suivra avant et après l’intervention.

Hospitalisation de semaine


Hospitalisation de semaine « séjour » dans le cadre d’un bilan d’évaluation et/ou d’aide à l’orientation et/ou d’adaptation d’appareillage :
Ce séjour est décidé suite à une consultation par un médecin de MPR du Centre de Rééducation ou du service de MPR de l’hôpital d’enfants de Nancy.

  • Il peut être demandé par un médecin scolaire qui s’interroge sur les compétences à la fois physiques et scolaires d’un enfant, notamment en vue d’une orientation scolaire et/ou préprofessionnelle.
- Ce séjour d’une à deux semaines peut s’effectuer si besoin en présence des parents avec un hébergement à l’appartement des parents. Il comprendra en général une évaluation multi-disciplinaire (kiné, ergo, orthophonie, psychologique et/ ou orthoptiste, activités physiques adaptées) et une évaluation scolaire (jardin enfants, école primaire, collège).
- Il sera clos par une synthèse à laquelle les parents et/ou les professionnels libéraux ou des structures de soin habituelles de l’enfant sont conviés.
-Un lien ou un avis complémentaire pourront être pris au centre de réadaptation professionnelle de Nancy pour les adolescents de plus de 16 ans.
  • L’hospitalisation de semaine peut aussi être décidée pour la mise en place d’appareillage complexe (plâtre EDF dans le cadre du traitement des scolioses, mise en place d’appareillage suite à un traitement par toxine botulique...)

Hospitalisation de jour


Suite à une hospitalisation complète : dès que possible, si l’état médical de l’enfant et l’éloignement géographique le permet, l’enfant sera pris en charge en hospitalisation de jour de 8h30 à 17h avec un transport en VSL.
  • A temps partiel en parallèle à une scolarité dans le milieu scolaire normal en maternelle dans le secteur petite enfance avec éventuellement passage à une périodicité de 5j/semaine si nécessaire : cette prise en charge permet à l’enfant de bénéficier des soins de rééducation multidisciplinaire nécessaires couplés à une scolarité individuelle ou en petit groupe par les éducatrices de jeunes enfants au Centre de rééducation en parallèle à une scolarité dans l’école du quartier 2 à 3 jours par semaine.
  • Des liens privilégiés sont établis par l’équipe avec l’école de secteur de l’enfant à travers un cahier de liaison, des équipes de suivi de scolarisation des rencontres de l’auxiliaire de vie scolaire individuelle de l’enfant et d’éventuelles visites au sein de l’école en vue d’adaptations.
  • Régulière 5 jours / semaine dans le cadre de troubles d’apprentissage pour une durée maximum de 3 ans pour associer rééducation cognitive intensive et scolarité personnalisée et adaptée. A l’issue du séjour, l’équipe de rééducation et enseignante du centre fait le lien avec l’école de secteur qui recevra à nouveau l’enfant et participe aux réunions de suivi de scolarisation.
  • « bilan » sur une ou plusieurs journées dans le cadre d’évaluation de troubles moteurs et/ou cognitifs, de traitements spécifiques (type injection de toxine botulique), d’adaptation d’appareillage, de choix d’aide technique aux déplacements ou à la communication

Soins ambulatoires


 

Dans le cadre de rééducation ergothérapique couplée éventuellement à une rééducation orthoptique, orthophonique et / ou guidance parentale en kinésithérapie

Consultations


  • Suivi de déviations rachidiennes complété éventuellement par le moulage du corset le plus adapté le jour de la consultation
  • Suivi de patients porteurs de lésions cérébrales périnatales (paralysies cérébrales) ou acquises (suite de traumatismes crâniens, d’AVC…) :
  • Suivi dans le cadre de pathologies médullaires acquises (para ou tétraplégies traumatiques)
  • Suivi dans le cadre de troubles d’apprentissage
  • Consultations « toxine » pour des patients porteurs de spasticité dans le but de poser une indication de traitement par toxine botulique : ce traitement sera systématiquement encadré par une évaluation pré et post injection avec des bilans validés et des enregistrements vidéo
  • Toutes les consultations de MPR peuvent être complétées soit le jour même soit ultérieurement de consultations multidisciplinaires, d’examens complémentaires (radio, EEG, photooculographie..), de bilans ultérieurs au sein du plateau technique de rééducation avec possibilités d’utiliser des bilans standardisés et validés chez l’enfant

► Consultations multidisciplinaires


Ces consultations associent les médecins de MPR et/ ou des thérapeutes et des spécialistes intervenant dans les différents secteurs hospitaliers pédiatriques de la région.
  • Consultations de neuro-orthopédie pour les enfants porteurs de paralysie cérébrale avec les chirurgiens orthopédiques
  • Consultations rachis avec les chirurgiens orthopédistes
  • Consultations de spasticité (neurochirurgien, chirurgien orthopédiste, médecin MPR adulte & enfant)
  • Consultations d’ophtalmologie
  • Consultations de gynécologie
  • Consultations d’épileptologie
  • Consultations de pédopsychiatrie
Des Appareillages de type attelles sont réalisés chez les enfants vus en consultation ou hospitalisés


Réalisation d’injection de toxine botulique sous traitement antalgique au masque de type Kalinox* en hospitalisation de jour



 


 
© 3 novembre 2008