Plan du site
Moyens
thérapeutiques
> ◊ Pompe implantée
 

Pompe implantée à Baclofène
Administration intrathécale d’antispastique
Recharge et ajustements



  • La spasticité est une rigidité des muscles rendant les mouvements difficiles ou incontrôlables.
  • Les maladies habituellement associées à une spasticité sont l’infirmité motrice cérébrale, la sclérose en plaques, les lésions de la moelle épinière, l’hémiplégie et certains traumatismes crâniens graves.
  • La spasticité peut être difficile à contrôler, retentir sur votre autonomie et pour vous et votre famille, faire obstacle aux activités de la vie quotidienne.
  • Le traitement par comprimés peut aider certaines personnes, mais pour d’autres il est inefficace car il n’entraîne pas de soulagement suffisant et/ou possède des effets secondaires désagréables.

Définition | Objectifs : à quoi ça sert ?


  • Le traitement de la spasticité par administration intrathécale de Lioresal®, médicament antispastique, permet de lutter contre la spasticité sévère.
  • Le traitement par administration intrathécale d’anti-spastique importe un produit directement dans le liquide entourant la moelle épinière au moyen d’une pompe qui est implantée par voie chirurgicale.
  • Elle permet ainsi d’apporter des quantités de médicaments beaucoup plus faibles que le traitement par voie orale et d’obtenir des résultats efficaces sur la spasticité.
  • Les effets potentiels sont une plus grande indépendance. Les soins apportés par le personnel et/ou les proches peuvent être facilités.

Le dispositif


Le système d’administration d’antispastique par pompe implantable et programmable consiste en : une pompe implantable, un cathéter implantable et un programmateur externe réservé au médecin

a. La pompe

Il s’agit d’un dispositif implantable fonctionnant sur pile qui contient et délivre un médicament conformément aux instructions fournies par l’équipe médicale

b. Le cathéter intrathécal

Le cathéter est un tube fin et souple qui se branche à la pompe et qui administre le médicament au niveau de l’espace intrathécal, dans le liquide entourant la moelle épinière.

c. Le programmateur

L’équipe médicale utilisera un programmateur externe au cours des sessions de remplissage et de contrôle de la pompe. Ce programmateur permet de communiquer avec la pompe et de la programmer pour administrer la quantité de médicament appropriée.

Comment se déroule l’implantation ?


a. Test essai préalable
  • Une dose d’essai déterminera si l’administration intrathécale d’anti-spastique améliore la mobilité ou réduit significativement les contractures...
  • Une courte hospitalisation est nécessaire. Sur la base d’une procédure médicale standardisée, une faible quantité du produit sera injectée dans le liquide céphalo-rachidien. Votre médecin et votre kinésithérapeute étudieront ensuite, à l’aide d’échelles validées, la relaxation de vos muscles sur une durée de 6 à 8 heures après l’injection.
  • Une surveillance est nécessaire pendant 48 heures.
b. Implantation chirurgicale
  • La pompe est implantée chirurgicalement habituellement immédiatement sous la peau de l’abdomen.
  • L’appareil est un disque métallique arrondi d’environ de 2,5 cm d’épaisseur et de 7,5 cm de diamètre.
c. Injection intrathécale programmée
  • La pompe contient une quantité suffisante de médicament pour un traitement de plusieurs semaines.
  • La pompe délivre une quantité déterminée du médicament selon des modalités (fréquence, horaire…) qui sont réglées régulièrement par une télécommande extérieure.
  • Elle doit être remplie périodiquement lors d’une intervention externe simple qui s’effectue en hospitalisation de jour dans le centre de MPR de Lay-St-Christophe.

Contraintes | Effets indésirables | Risques


a. L’implantation de la pompe.
Les risques sont ceux de toute intervention chirurgicale.

b. Obligation régulière du remplissage de la pompe

c. Différents effets indésirables ont été signalés :

Les effets d’un sevrage ou d’un surdosage peuvent être graves.Ils sont rares.
  • Sevrage
Les signes précurseurs de sevrage sont notamment les suivants (liste non exhaustive) :
• Augmentation de la spasticité des muscles en commençant par les membres
inférieurs
• Prurit (démangeaisons)
• Épilepsie
• Hallucinations
• Hyperthermie (hausse de la température corporelle)
Un manque important de médicament antispastique peut mettre en jeu le
pronostic vital. Vous devez immédiatement contacter l’équipe médicale si vous
observez l’un des signes susmentionnés.
  • Surdosage
Les signes précurseurs de surdosage sont notamment les suivants
(liste non exhaustive) :
• Faiblesse musculaire excessive commençant par les membres inférieurs
• Sédation et somnolence excessive
• Nausées et vomissements
• Vertiges
Un surdosage important peut entraîner une flaccidité sévère des muscles et
un coma nécessitant des soins intensifs et une ventilation assistée. Vous devez
immédiatement contacter l’équipe médicale si vous observez l’un des signes qui
surviennent rarement.



Pompe Medtronic® la plus fréquemment implantée, mise en place dans la cavité abdominale.

Installation pour le remplissage périodique de la pompe.


Vérification du fonctionnement et réglage des paramètres déterminant la quantité, la fréquence, les horaires des bolus de Baclofène dans les espaces méningés.

> Télécharger la fiche d’information
> Information Medtronic adulte (brochure pdf)
> Information Medtronic enfant (brochure pdf)
> Pour en savoir plus...

 
© 10 février 2009