Plan du site
Pour qui ?
Pour quoi ?
> ◊ Pour qui ?
 

Dans quelles circonstances l’IRR peut vous être utile ?

motifs d’une prise en charge à l’IRR

  • Tous ceux qui se voient restreints dans leurs activités quotidiennes en raison d’une limitation motrice
  • Deux conditions préalables essentielles
    • être motivé pour suivre les traitements proposés, le patient reste l’acteur principal de la rééducation : rien n’est possible sans sa participation active et volontaire,
    • que les traitements possibles soient en mesure d’atteindre les objectifs fonctionnels fixés.
  • Les traitements apportés par la médecine physique et de réadaptation viennent en complément des traitements médicamenteux et chirurgicaux prescrits ou réalisés par les services hospitaliers ou par les médecins traitants et en liaison avec eux.
→ La liste proposée n’est bien sûr qu’indicative…

Quand ?

  • Après un accident…
  • Après une intervention chirurgicale…
  • Après une maladie aiguë laissant des séquelles possibles
  • En cas de maladie chronique…
  • En cas de désadaptation…
    • Physique
    • Professionnelle
    • Sociale
    • Environnementale

Quels troubles fonctionnels ?

  • Troubles de la marche…
    • Boiteries, difficultés de déplacement,
  • Difficultés d’utilisation du membre supérieur et de la main
    • par exemple : douleurs, difficultés de préhension
  • Troubles des fonctions cognitives
    • langage, communication, mémoire.
  • Troubles cardio-vasculaires et respiratoires
  • Troubles de la continence

Quelles maladies ?

Ce sont toutes celles qui sont à l’origine de limitations motrices quelle qu’en soit l’expression :
  • Maladies et traumatismes de l’appareil locomoteur…
    • Maladies rhumatismales,
    • Fractures, entorses, ruptures tendineuses
    • Amputations
    • Périarthrites scapulo-humérale, pathologie de la coiffe
    • Coxarthrose, gonarthrose,
    • Maladie du rachis, mal de dos, lombo-sciatique
  • Maladies et traumatismes du système nerveux…
    • Accident vasculaire cérébral, hémiplégie, paraplégie,
    • Séquelles de traumatisme crânien
    • Séquelles de poliomyélite, Syndrome post polio
    • Sclérose en plaques, maladies neuro-musculaires
    • Paralysies du plexus brachial, polynévrites, polyradiculonévrites
  • Maladies et traumatismes de l’enfant…
    • Infirmités d’origine cérébrale (IMC, IMOC…),
    • dysphasie, dyspraxie
    • Déformations du rachis : scoliose, cyphose,…
    • Maladies neuromusculaires, myopathies
    • Maladies rhumatismales de l’enfant
    • Malformations des membres
  • Séquelles de brûlures

Vous souhaitez des renseignements complémentaires…

> Téléphone : 03 83 52 97 00 (Hélène : direction médicale)
> Mail

 
© 19 février 2009