Plan du site
Moyens
thérapeutiques
> ◊ Prise en charge psychologique
 

ENTRETIEN CLINIQUE


Définition/Objectif : à quoi ça sert ?

Situation de mise en relation par la parole et le langage. L’entertien clinique s’inscrit dans une relation d’aide et de soutien. Le psychologue clinicien, centré sur l’écoute de la parole, des émotions et des sentiments, peut vous aider à exprimer votre vécu, votre ressenti et vos pré-occupations.

L’entretien clinique, en fonction de l’objectif fixé, peut aussi avoir comme but un recueil d’informations, une aide au diagnostic ou encore une aide pour éclaircir un questionnement.

Comment cela se passe-t-il ?

L’entretien clinique se fait entre vous et le psychologue clinicien, soit dans un bureau, soit au lit du malade. Il se déroule dans un espace calme, à l’abri du regard ou de l’écoute d’autrui. Il est soumis au secret professionnel. Sa durée est limitée en temps.

Modalités pratiques

L’entretien a lieu à votre demande et par l’intervention de votre médecin référent de l’IRR. N’hésitez pas à lui en parler de vous-même.
Après une première entrevue, vous allez décider, ensemble avec le psychologue, de la poursuite des entretiens et de leur fréquence.

PSYCHOTHERAPIE EMDR


Eye Movement Desensitization and Reprocessing ou Désensibilisation et Reprogrammation par les Mouvements Oculaires

Définition/Objectif : à quoi ça sert ?

EMDR est une nouvelle approche de psychothérapie qui utilise la stimulation sensorielle bilatérale du corps pour traiter les perturbations émotionnelles liées à un traumatisme.
Les événements de vie (accident, maladie grave, agression, décès, séparation, problème professionnel) peuvent être source de perturbations qui s’expriment sous diverses formes : irritabilité, angoisse, cauchemars, somatisation, isolement, état dépressif, agitation....
L’EDMR est une thérapie adaptative de l’information. Notre cerveau possède un pouvoi naturel de traiter et de surmonter les dificultés de la vie. Cependant, il peut arriver que le cerveau soit dépassé par un choc traumatique. Dans ce cas, il n’arrive pas à traiter, à "digérer" l’information liée à l’expérience traumatisante. Elle reste stockée, comme enkystée, dans le cerveau émotionnel. L’EMDR permet de débloquer le mécanisme naturel de traitement de l’information et ainsi le traumatisme peut être "digéré".

Description : comment cela se passe-t-il en pratique ?

- Préparation sous forme d’entretiens psychologiques afin de vous permettre de vous sentir en confiance avec le thérapeute, d’identifier le (les) traumatisme(s) à l’origine des perturbations et d’apprendre des techniques pour vous apaiser.
- Désensibilisation et retraitement ciblée sur l’expérience traumatisante par une stimulation sensorielle bilatérale (le mouvement des yeux, stimulation tactile ou auditive). Il s’agit d’un processus dans lequel vous êtes conscient. Après chaque série de stimulations, vous faites le point avec le psychologue sur votre ressenti émotionnel et corporel, respectivement les pensées qui vous viennent à l’esprit. Les stimulations continuent jusqu’à ce que vous n’éprouviez plus de perturbations en lien avec l’événement ciblé et que votre souvenir soit associé à un ressenti calme et des pensées positives.
- Une séance dure 60 à 90 mn. Pendant la stimulation bilatérale, vous n’avez aucun effort à faire. Des émotions intenses peuvent faire surface. Le psychologue vous accompagne à les traverser. Plusieurs séances sont le plus souvent nécessaires pour traiter un traumatisme.

Modalités et consignes pratiques

- L’approche EMDR peut vous être proposée dans le cadre d’un suivi psychologique lors de votre traitement à l’IRR.
- Ce sera votre médecin référent de l’IRR qui vous adressera au psychologue clinicien.

Pour en savoir plus : www.emdr-france.org OU www.emdr-france.com

 

 
 
© 28 février 2013