Plan du site
Explorations instrumentales > ◊ Simulation du logement

Simulation de logement


Définition | Objectif : A quoi ça sert ?


  • Le simulateur de logement est un espace modulaire permettant de reproduire facilement, en trois dimensions et en taille réelle, les parties du logement constituant, pour une personne donnée, un handicap de situation.

  • Il permet de :

- simuler, en espace réel, les lieux de vie du patient handicapé, réintégrant son domicile ou souhaitant s’y maintenir.

- définir, avec le patient, les aménagements éventuels à apporter à son logement, sélectionner les aides techniques qui lui seront nécessaires.

- entraîner le patient à évoluer dans de nouveaux espaces et lui rendre familiers les aménagements et aides techniques.

- donner au patient, à moindre coût et avec la meilleure fiabilité possible, une alternative réelle dans le choix.

 

Comment se déroule la simulation ?


  • L’espace est composé d’un ensemble de parois comprenant une cloison fixe et 2 mobiles.
  • La pièce ainsi reproduite ou créée peut être complétée par une porte amovible.
  •  Les parois rainurées permettent de fixer les sanitaires (lavabo, siège de douche, w.c…) et les barres de maintien.
  • Après une visite du domicile effectuée par un ergothérapeute ou à l’aide de plans, l’espace de la salle de bains est reproduit ainsi que l’emplacement du mobilier.
  • L’entraînement de la personne pour accéder aux différents mobiliers (baignoire, douche, w.-c., lavabo…) permet de sélectionner les aménagements et les aides techniques les plus appropriées.
  • En vue de la réalisation des travaux et de l’acquisition des aides techniques, les demandes de devis sont validées et le plan de financement analysé en collaboration avec le service social.
Le simulateur se compose de 3 cloisons porteuses en forme de U, 1 cloison centrale mobile et 2 demi-cloisons frontales, 2 portes (0,75 et 0,85 m.) et 3 éléments mobiles par système pneumatique : un w.-c., une baignoire, un bac à douche ainsi que des petits éléments (barres murales, robinets, lavabo...) se fixant sur les cloisons murales à la hauteur adéquate.
  • L’utilisation du simulateur se fait uniquement en présence du thérapeute. Le thérapeute conseille, oriente, guide, accompagne le patient dans son transfert. L’autonomie au transfert sera la preuve de l’acquisition de celui-ci.



Les cloisons mobiles sont placées pour reproduire au plus proche la salle de bain dont dispose chez lui le patient.


L’accessibilité aux éléments de la salle de bains est testée : les modifications indispensables et les adaptations sont validées.


Transfert fauteuil roulant-baignoire en situation simulée : recours à un pont de bains chez un hémiplégique


Simulation  : exemple du déroulement d’une évaluation

>>> Télécharger la fiche d’information
 

 
© 8 octobre 2008