Plan du site
Explorations instrumentales > ◊ Télémétrie

Télémétrie


► Définition | Principe


  • La télémétrie en médecine physique et de réadaptation est un moyen de surveiller à distance certains paramètres biologiques et en particulier cardio-respiratoires.
  • Il est ainsi possible de réaliser différents exercices en contrôlant en temps réel la pression artérielle ou l’ECG par exemple, et par là, la bonne tolérance d’un l’exercice.
  • L’exemple donné ci-contre est celui d’une télémétrie au cours de port de charge.

► Objectifs & indications


  • La télémétrie est mise en œuvre au cours d’exercices de rééducation, au cours de tests d’effort ou au cours de la réalisation d’activités effectuées dans la vie quotidienne, notamment professionnelle.
  • Quand il existe un risque d’intolérance à une activité en raison d’une maladie cardiaque, d’une désadaptation à l’effort, d’une maladie métabolique modifiant la perméabilité des artères, la télémétrie est indiquée pour assurer une rééducation en toute sécurité.

► Pratique de l’examen


  • La mise en œuvre d’une télémétrie est proche de celle d’un monitorage de longue durée (voir Holter) : la différence réside dans le boitier embarqué qui au lieu d’enregistrer les données les transmet immédiatement vers un récepteur et une station d’observation : sur écran le thérapeute peut suivre l’activité transmise en temps réel.
  • Des électrodes ou des capteurs sont fixés et réunis à un petit boîtier habituellement fixé à la ceinture qui transmet les informations recueillies à un récepteur lui-même réuni à un écran de visualisation et à une alarme placée plus ou moins loin (quelques mètres à une centaine de mètres maximum).
  • Le boîtier peut aussi contenir les capteurs et se présenter sous la forme d’une montre portée au poignet ou d’une ceinture.
  • Un thérapeute surveille sur l’écran les données reçues ou/et guette l’alarme. Il peut interrompre l’activité en cours dès l’apparition des premiers signes de mal tolérance.

► Risques | Contraintes


  • Cet examen ou moyen de surveillance ne comporte aucun risque particulier.
  • Le matériel embarqué entraîne une gêne minimum. Son intérêt est précisément d’entraver le moins possible l’activité ordinaire.



Télémétrie couplée à une épreuve de port de charge.

  
Ecran de réception des données et émetteur.

> Voir aussi : Holter | Monitorage


 
© 8 octobre 2008